Ça vous choque ou ça vous paraît normal ? Récemment, j’ai vu le documentaire sur Télé-Québec La dictature du bonheur. Ce qui m’a frappé le plus, c’est de constater que la plupart des gens font la politique de l’autruche. Faire comme si tout allait bien, toujours. Ignorer ses vrais besoins. Évidemment, les réseaux sociaux nous montrent l’image idéalisée de nos amis. Ils ne publient que leurs fiertés et bons coups, au mieux les moments où ils ont eu peur pour leur enfant. Les publicités nous prônent la perfection et l’idéal de soi. En tant que mère, je suis supposée avoir des enfants heureux, polis, qui onten lire plus

Chers parents, j’aimerais vous rappeler une chose aujourd’hui, un élément fondamental de la vie de parent. C’est une source d’énergie inouïe, juste d’y penser. C’est une évidence quand on y pense, et un manque profond quand on l’oublie. Enfin, c’est la base du concept de parentalité : Vous êtes capable ! Capable de quoi ?  La première chose dont vous êtes capable c’est d’être parent ! Vous l’êtes, c’est un fait. Vous avez su comment y arriver sans trop de difficultés pour la plupart, vous avez découvert des milliards d’informations par vous-même : en posant des questions à l’infirmière de la maternité, en demandant leuren lire plus

Ces jours-ci je recule. Je me vois reculer. Je suis pleinement consciente que je ne passe pas à l’action, au contraire je fuis l’action : bouffe, sorties, je fais des choses plates comme du rangement et du ménage que je n’avais pas prévu. J’ai plein d’énergie pour toutes ces choses inintéressantes. Au fond de moi, je le sais : je recule pour mieux sauter. Dans les prochaines semaines, je vais avoir des moments intenses, des décisions importantes à prendre. Je vais avoir à m’occuper des autres certaines fois, je vais avoir à me dépasser professionnellement, je vais avoir besoin d’énergie. Et mon corps, dans touteen lire plus

Ce matin, j’ai décidé de me pousser. De sortir de ma zone de confort. De visiter l’instant présent. Le sens que je donnais à cette sortie, c’était de me prouver que j’étais capable (pour mon ego) et de revenir à la réalité (stopper mes peurs dramatiques). Il y avait aussi le besoin de montrer à mes enfants que je pouvais le faire (mon ego). Et à travers tout ça, le besoin de revenir à l’humilité de moi : être vulnérable. Je savais que la joie, la fierté, l’accomplissement seraient au rendez-vous. J’ai pris mon temps pour embarquer, dans un petit kayak, le moins stable suren lire plus