N’oubliez jamais que vous êtes capable !

Chers parents,

j’aimerais vous rappeler une chose aujourd’hui, un élément fondamental de la vie de parent. C’est une source d’énergie inouïe, juste d’y penser. C’est une évidence quand on y pense, et un manque profond quand on l’oublie. Enfin, c’est la base du concept de parentalité :

Vous êtes capable !

Capable de quoi ?  La première chose dont vous êtes capable c’est d’être parent ! Vous l’êtes, c’est un fait. Vous avez su comment y arriver sans trop de difficultés pour la plupart, vous avez découvert des milliards d’informations par vous-même : en posant des questions à l’infirmière de la maternité, en demandant leur avis à d’autres parents, en consultant des livres, des professionnels ou des sites web, en écoutant l’autre parent et en vous faisant confiance.

Donc, dans les situations présentes, ou futures, essayez de repenser à tout ce que vous avez déjà accompli en tant que parent ! C’est pas banal !

Constatez la quantité de choses accomplies, de besoins comblés, d’épreuves surmontées, de petits et grands moments traversés. Et regardez aussi la qualité des accomplissements…

Une leçon à garder en tête

Ainsi, prenez le temps de vous faire confiance dans vos capacités, dans vos compétences, et dans les leçons que vous pouvez tirer de toutes vos expériences de vie. Nourrissez votre confiance en vous au passage, et profitez de cet élan d’énergie pour accomplir d’autres choses dont vous serez fiers !

Témoignage personnel :

j’ai eu mon dernier alors que mes deux autres enfants avaient 3 ans 1/2 et 18 mois. Au bout de quelques semaines, j’ai capoté. Je ne savais plus où donner de la tête, je me sentais envahie, débordée, et j’accomplissais les choses avec automatisme. Je pourrai passer beaucoup de temps à parler de cette période…

Aujourd’hui, 6 ans plus tard, je suis extrêmement fière de ce que je suis ! Dans la traversée de cette épreuve, j’ai su trouver de l’aide, me dépasser, m’occuper de mes besoins pour être aujourd’hui une femme satisfaite de mes 6 dernières années.

La principale raison de cette fierté, c’est que je sais comment nourrir mon bonheur et celui des miens. Et c’est paradoxalement ce qui reste le plus difficile : m’occuper de mon bonheur et de celui des miens. Mais au moins, j’ai la clé !

 

Et vous : quel accomplissement avez-vous envie de nous partager en commentaire ?

Au plaisir de vous lire,

Marie-Ange Galy, aidante en interaction !

514 686 9515

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *