Reculer pour mieux sauter

Ces jours-ci je recule.

Je me vois reculer. Je suis pleinement consciente que je ne passe pas à l’action, au contraire je fuis l’action : bouffe, sorties, je fais des choses plates comme du rangement et du ménage que je n’avais pas prévu. J’ai plein d’énergie pour toutes ces choses inintéressantes.

Au fond de moi, je le sais : je recule pour mieux sauter.

Dans les prochaines semaines, je vais avoir des moments intenses, des décisions importantes à prendre. Je vais avoir à m’occuper des autres certaines fois, je vais avoir à me dépasser professionnellement, je vais avoir besoin d’énergie.

Et mon corps, dans toute son intelligence, dans la continuité de son cycle naturel, sait.

Il vibre doucement quand je prends conscience de mon processus.

Mon corps se prépare, il me prépare.

Alors aujourd’hui, étant donné que je réalise tout cela intérieurement, pleinement; il me semble opportun de décider de lui faire confiance, de nourrir la reconnaissance de mon être, de cet être que j’habite si vous préférez. Je décide donc de ne pas nourrir la peur, mais la gratitude de voir la nature bien faire les choses.

Je vous souhaite d’être pleinement à l’écoute de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *